logo

Opel

bandeau guide bandeau guide bandeau guide

Vous souhaitez vous renseigner sur un modèle Opel avant de craquer sur l’une de nos offres à prix malin ?

Consultez nos guides d’achat Opel, nous vous indiquerons les meilleurs prix et les lieux de vente proches de chez vous. N’attendez plus, choisissiez un modèle ci-dessous !

5 modèles Opel

Histoire de la marque Opel

L'ascension d'Opel : de la machine à coudre à la voiture en l'espace de quelques décennies.

Lorsque Adam Opel a fondé sa société en 1862, il a commencé par fabriquer des machines à coudre. L'entreprise a bien marché puis en 1886, il s'est lancé dans le commerce des bicyclettes, dont il est devenu le deuxième plus grand fabricant au monde.

En 1895, Adam Opel est décédé et l'entreprise a été reprise par sa défunte épouse et ses enfants, qui ont décidé qu'il était temps de changer de direction : Opel devait se lancer dans l'industrie automobile.

1899 est l'année choisie pour présenter la "Opel Patent Motor Car, System Lutzmann", la première voiture de la marque allemande, construite à Rüsselsheim, qui représente l’entrée sur le marché automobile d’Opel. La joie est cependant de courte durée, puisqu'en 1900, l'entreprise doit fermer ses portes. En conséquence, ils ont commencé à importer des voitures de France, principalement des Renault et des Darracq.

Dans les premières années du 20e siècle, Darracq a conclu un accord avec Opel pour que cette dernière produise des voitures sous le nom français. Ce n'est qu'en 1902 que la première voiture entièrement construite par Opel, une voiture avec un moteur à deux cylindres et 10/12 ch, quitte l'usine. 7 ans plus tard, Opel lance une voiture compacte à un prix abordable : une voiture à deux places à 8 ch, qui devient populairement connue sous le nom de "Doktorwagen" (voiture de médecin).

L'entrée de General Motors comme actionnaire d'Opel

En 1924, Opel modernise complètement sa chaîne de production automobile. L'usine de Rüsselsheim a été la première en Allemagne à introduire des méthodes de production à grande échelle, notamment la chaîne de montage. Avec une part de marché de près de 40 %, Opel était de loin le plus grand constructeur automobile allemand de l'époque. La société est entrée en bourse et en 1929, General Motors a acquis 80 % des actions, devenant ainsi le principal actionnaire.

Désormais sous le contrôle de General Motors, Opel développe en 1931 une voiture utilitaire au prix attractif qui atteint rapidement les 100 000 unités vendues, un chiffre jamais atteint auparavant par un modèle en Allemagne. L'année même où la Seconde Guerre mondiale a éclaté, en 1939, GM a racheté les 20 % d'Opel qu'il ne possédait pas encore. Opel est désormais détenu à 100% par le géant américain.

En 1940, le régime nazi a ordonné l'arrêt de la production de voitures afin de fabriquer des camions et toutes sortes d'équipements militaires. Après que les usines de Rüsselsheim et de Brandebourg aient été sérieusement endommagées (la dernière pratiquement détruite) par les bombardements alliés, Opel a repris la production de voitures en 1947 avec l'Olympia, suivie de la Kapitan à six cylindres.

General Motors a été propriétaire d'Opel pendant une grande partie de son existence. En 2009, le géant de Détroit a vendu 27,5 % des actions d'Adam Opel AG à Magna International. Par la suite, la banque russe Sberbank a acheté les 27,5 % restants, laissant à GM les actions restantes (à l'exception de 10 %, qui sont détenus par les travailleurs allemands de l'entreprise).

Le rachat d'Opel par le groupe français PSA

En 2017, l'un des événements les plus importants de l'histoire plus que centenaire d'Opel a eu lieu : le groupe français PSA (Peugeot/Citroën/DS) a annoncé le rachat du constructeur automobile allemand Opel dans le cadre d'un accord par lequel Opel et Vauxhall (la filiale britannique) rejoignent le groupe PSA dans une transaction d'une valeur totale de 2,2 milliards d'euros.

Le Groupe PSA a acquis non seulement une marque, mais aussi tous ses produits, six usines d'assemblage de voitures et de composants, un centre d'ingénierie à Rüsselsheim et 40 000 travailleurs. General Motors conservera son centre d'ingénierie à Turin, en Italie. Pendant les premières années, le groupe PSA a exploité la technologie de General Motors chez Opel. Mais à partir de 2019, et avec l'arrivée de nouvelles plateformes et le changement de génération des produits Opel, PSA implante sa propre technologie dans les modèles Opel.

Que signifie le logo Opel ?

Comme celui de pratiquement toutes les marques, l'emblème Opel a changé et évolué au fil des ans.

L'histoire d'Opel, comme nous l'avons vu, est longue et elle n'a pas toujours utilisé l'emblème que nous connaissons aujourd'hui : au début, elle utilisait simplement un O et un P (les initiales de son fondateur) entrelacés, et ce n'est que sur l'Opel Olympia de 1937 que l'on a vu quelque chose de plus proche du logo actuel : cette sorte d'éclair à travers un cercle.

En effet, l'emblème d'Opel est un éclair dont l'origine est liée au mot "Blitz" (littéralement : "éclair", ou "flash" en allemand). L'éclair que les Opel arborent depuis des décennies a été vu pour la première fois sur la calandre de l'Opel Blitz, un camion qui est devenu l'un des véhicules les plus populaires de la Wehrmacht.

Il s'agissait d'un camion robuste (il était entièrement en acier à une époque où beaucoup utilisaient des caisses en bois), et la vitesse fournie par son moteur à essence en faisait un moyen de transport idéal pour les troupes de l'armée allemande. Sa popularité à partir du milieu des années 1930 a été énorme, et l'essor des tactiques militaires allemandes connues sous le nom de Blitzkrieg (guerre éclair) a encore renforcé la renommée du modèle.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.