Comment choisir son vendeur automobile ?

Comment bien choisir son vendeur automobile ?
Vous êtes perdus ? Suivez le guide


Vous avez le projet d’acheter votre nouvelle voiture, mais vous ne savez pas à qui vous adresser ? Entre concessionnaires, mandataires automobiles, agences et agents automobiles et bien d’autres, vous en perdez votre latin ?  

Le réseau de distribution automobile se compose de différents dispositifs organisés entre les constructeurs et les acteurs du marché. Une véritable organisation s’articule autour des constructeurs, des équipementiers ainsi que des nombreux distributeurs et concessionnaires.

Attachez votre ceinture, voici un tour d'horizon des différents acteurs du marché !


Les filiales et succursales des constructeurs


Cela signifie en d’autres termes, que le constructeur a créé des établissements commerciaux dans le but de développer sa marque et les différents modèles du véhicule. La vente des véhicules ainsi que leur maintenance est assurée par ces différentes succursales, dont le capital est détenu dans l’intégralité par le constructeur automobile.

L’entreprise ne possède aucune marge de manœuvre concernant son autonomie économique et son indépendance juridique. En effet, le constructeur automobile détient plus de 50 % du capital des différentes filiales organisées. En France et depuis plus de 20 ans, la totalité des constructeurs automobiles français a filialisé leur propre réseau de succursales.

Anciennement RFA, le réseau européen leader sur le secteur des succursales et des filiales est aujourd’hui l’entreprise REAgroup. Ce réseau de distribution est présent à l’échelle européenne sur la majorité des grandes villes du vieux continent. De nombreuses marques y sont commercialisées avec notamment Renault, Nissan ou encore Dacia. Bien que la domination des filiales et des succursales soit toujours présente dans le secteur, elle connait une concurrence très rude avec d’autres réseaux enregistrant une progression fulgurante.

Les agents de marque.



Il s’agit d’entités juridiquement indépendantes mais qui sont directement liées au concessionnaire.
Les agents de marque agissent avant tout pour les concessionnaires, afin d’assurer la commercialisation des véhicules mais également le service après-vente auprès de la clientèle ainsi que l’entretien de la voiture.

Les agents de marque peuvent être regroupés dans trois catégories différentes.
Il y a d’abord les agents de service qui, comme son nom l’indique, devront assurer les différentes modalités du service après-vente, ainsi que l’entretien et la maintenance des véhicules liés à la marque du concessionnaire.

Ensuite, les agents commerciaux font partie de la deuxième catégorie agissant pour le compte d’un concessionnaire pour la commercialisation d’un véhicule.
Il joue en quelque sorte le rôle d’intermédiaire entre le client et le vendeur final.
Enfin, la troisième catégorie des agents de marque concerne les agents revendeurs. Ils achètent directement le véhicule auprès du concessionnaire pour ensuite le mettre à la vente auprès du consommateur, tout en négociant le rachat de l’ancien véhicule. Les agents revendeurs sont exclusivement propriétaires des différents stocks de véhicules qu’ils ont constitués, ils définissent ainsi leur propre marge de manière totalement indépendante.

Les marchands automobiles.


Les marchands automobiles sont réservés à des ventes B2B et concernent aussi bien les sociétés avec des parcs automobiles que les concessionnaires.
À la différence des autres réseaux évoqués précédemment, le marché n’est pas accessible aux particuliers.
Lorsqu’un stock trop important de véhicules est présent au sein d’un parc automobile ou auprès de différents concessionnaires, le recours à des marchands automobile prend alors tout son sens.

Ce sont des stocks que l’entreprise ne souhaite plus garder à sa disposition à cause d’une valeur marchande trop faible, d’un véhicule qui a du mal à se vendre ou à cause d’un kilométrage trop important.Dans ce cadre très précis, le marchand automobile négociera avec le concessionnaire pour le rachat des véhicules concernés.

Ces véhicules considérés comme indésirables ne sont pour autant pas destinés à la casse, ils sont simplement proposés à des consommateurs différents ou dans certains cas ils ont besoin d’une rénovation pour être de nouveau fonctionnel.
Les marchands automobile sont des professionnels indépendants qui fixeront eux-mêmes leur propre marge et bénéfices, par rapport à l’estimation qu’ils auront fait du véhicule.
Ce calcul doit être réalisé avec une grande minutie pour éviter de se retrouver avec des stocks trop importants.

Les mandataires auto.


Le mandataire automobile n’est ni plus ni moins qu’un intermédiaire entre le particulier souhaitant acquérir un nouveau véhicule et les différents acteurs de la vente.
Agissant au nom du particulier qu’il représente, il définira les différents critères correspondant à sa recherche avec la personne qui le mandate.

Il parcourra ensuite les nombreux distributeurs, constructeurs et concessionnaires à la recherche du véhicule demandé.
Le mandataire automobile a également l’opportunité de se tourner vers l’importation de véhicules, permettant d’obtenir dans certaines situations des prix extrêmement compétitifs.

Au-delà des différentes recherches locales qu’il effectuera, il élargira son champ de recherche à l’ensemble de la communauté européenne, si les prix pratiqués sont plus intéressants qu’au niveau local.
Les économies pouvant atteindre jusqu’à 30 % sont ainsi réalisées sur l’achat du véhicule.

Il peut également s’agir de stocks invendus, directement importés depuis un autre pays européen.
Le rôle du mandataire automobile ne s’arrête pas uniquement sur la recherche du véhicule, sa présence est également requise pour affiner les différents critères de recherche.

Avec tous ces paramètres en main, il sera en mesure de négocier le meilleur prix au cours de la transaction.
Il garantit une satisfaction pour le particulier qu’il représente, tout en s’assurant une marge bénéficiaire sur la vente.

Attention, l’achat auprès d’un mandataire ne permet pas d’essayer le véhicule au préalable.

Les enchéristes.


La vente aux enchères est un autre moyen de distribution qui a le vent en poupe.
Il s’agit surtout de faire l’acquisition d’un véhicule en profitant d’une réduction substantielle. Et à ce titre, la provenance des véhicules est très variée.
Il peut s’agir de véhicules qui ont été saisis au cours de décision judiciaire, des véhicules appartenant à une flotte d’entreprise qui ont été mis en liquidation ou bien de véhicules issus de loueurs.

En se tournant vers les enchéristes, vous ne disposez pas des mêmes garanties qu’en se tournant vers un réseau de distribution, cette fois-ci plus classique.
Aucun essai du véhicule n’est alors possible ce qui vous empêche d’évaluer la tenue de route de celui-ci, ainsi que la présence d’éventuels vices cachés.
Bien que la vente aux enchères représente une alternative intéressante pour acheter un véhicule avec un prix compétitif, il est nécessaire d’avoir des compétences techniques pour évaluer au plus juste le véhicule.

Avec le développement d'internet, il est également possible d’avoir recours à une vente aux enchères sans avoir l’obligation de se déplacer directement sur place.
Toutes les informations concernant le véhicule sont mises à disposition sur le site Internet de l’enchériste. Une fiche détaillée est proposée avec les caractéristiques du véhicule et parfois sa provenance.

Le réseau de particuliers.


Vendre sa voiture entre particuliers représente une autre alternative par rapport à des réseaux plus officiels.
De très nombreux futurs acquéreurs n’hésitent pas à consulter les différentes offres sur Internet en version papier, pour découvrir les différents modèles sur le marché de l’occasion.

Cependant, c’est un réseau qui ne s’improvise pas et qui nécessite de prendre un maximum de précautions pour que la transaction soit réussie.
Aussi bien du côté de l’acheteur que du côté du vendeur, la vente de véhicules doit se faire dans un cadre légal en respectant les obligations définies.
Néanmoins, le réseau de particuliers constitue un moyen efficace pour acheter un véhicule d’occasion, avec un prix d’achat forcément moins conséquent, par rapport à un véhicule neuf.

Comme vous pouvez le constater, il existe différents réseaux de distribution automobile avec chacun leur avantage et leur inconvénient.
Quoi qu’il en soit, il est important de prendre un maximum de précautions et de s’informer avant de se lancer dans l’acquisition d’un nouveau véhicule.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.